Nous avons besoin de compétences !

Rédigé par leo Aucun commentaire

La Nature et l'Histoire nous enseignent qu'un groupe à la fois performant et harmonieux doit trouver un équilibre entre une proximité génétique et une diversité de tempérament.

Un groupe trop hétérogène ne peut pas s'organiser et aller dans le même sens, il devient faible.

Un groupe trop homogène risque la scission interne à cause de la compétition naturelle qui apparaît entre les individus et à cause des fragilités qu'il aura de par sa faible disparité de compétences.

C'est pour cela qu'il nous faut trouver notre équilibre entre notre identité franco-païenne et la diversité de nos personnalités et de nos compétences.

En effet, notre réseau va devoir peu à peu trouver :

  • des meneurs d'hommes, des cadres
  • des paysans
  • des artisans
  • des druides (médecins, sages et savants, conseillers politiques)
  • des infirmières et des sages-femmes
  • des commerçants
  • des ouvriers
  • des ingénieurs
  • des créatifs
  • des épouses et des époux qui sauront assister et faciliter leur conjoint dans son travail et/ou s'occuper du foyer et des enfants

C'est de cette façon que nous pourront progressivement tendre vers une communauté à la fois performante et équilibrée.

Cependant, puisque ces compétences n'arriveront pas du jour au lendemain ni dans cet ordre, il convient d'établir des priorités. Ces priorités demandent de constituer le réseau avec :

  • des personnes qui, pour rappel, sont authentiquement en phase avec la ligne des Nouveaux Francs, à savoir une identité française forte et vivace, une généalogie toute aussi française, sinon européenne et une pratique religieuse païenne européenne (peu importe qu'elle fusse germano-scandinave, celte, irlandaise, hellénique, slave ou romaine)
  • des personnes qui ont un esprit de conquête par l'entreprise et qui ont déjà, si possible, une activité qui tend à la prospérité

Par ailleurs, si certains jeunes sont intéressés par le réseau des Nouveaux Francs mais n'ont pas encore d'entreprise ni même de compétences très définies, ils seront les bienvenus à condition qu'ils aient pour priorité de développer des compétences qui pourront leur être utiles ainsi qu'au réseau. En temps voulu, il pourra être envisagé un système de tutorat pour que les aînés accompagnent les plus jeunes dans leurs études.

Parmi les profils les plus indiqués pour démarrer notre réseau dans les meilleures conditions, des commerçants, des marchands, des chefs d'entreprise et des artisans seraient un très bon début.

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot cpjqg ?

Fil RSS des commentaires de cet article